15 juillet – Sexe et Vie de la Terre (S.V.T)


Introduction

Drrrring drrrring drrring, retentit la sonnerie tant redoutée et annonciatrice d’une nouvelle heure de supplice. Tu pensais en avoir fini avec les heures de cours interminables et les devoirs à la maison jusqu’à tard dans la nuit (on sait que tu copiais sur Marcelin, ne nous mens pas) ?

Eh bien, non ! Ressors ton plus beau stylo à plume, tes cahiers (Oxford pour ceux qui s’appelaient Jean-Edouard), ton double décimètre et ta calculette Texas Instrument parce qu’on y retourne ! Mais cette fois, on survolera pas cette merveilleuse matière qu’est L’Education Sexuelle : on va en parler PARTOUT parce qu’au final ton pipou et ta nenette ça sert pas qu’à faire des mini-toi qui bavent et qui chouinent mais à comprendre son corps et celui du sexe opposé. Et aussi (surtout) parce qu’on en a marre du tabou autour du sexe (le tabou c’est pas la salade froide au boulghour, Eliott).

Donc au programme dans La Classe du Q : Physique et Chimie, Littérature, Mathématiques, Technologie, Histoire, Géographie, Français, Arts plastiques, Musique, Education Physique du Sexe (E.P.S) et aujourd’hui : Sexe et vie de la Terre (S.V.T).

P.S : Prenez des notes pour le Brevet du Cul de fin d’année !

Illustration de émancipées

Chapitre 1 : Le Saint Vagin

Premier chapitre et pas des moindres ! On s’attaquera aujourd’hui au sujet vaste qu’est le Vagin, la nenette, la schneck (pour les germanophones) ou encore le garage à zouzous. On abordera nos chers amis les fluides, comment changer le joint de culasse de son vagin et l’entretenir et ce fameux voile de “pureté” qui a déchiré tant de familles : l’hymen

pdf du petit manuel de la série Sex Education par Charlotte Abramow

Les fluides

illustration de Sara Wells

Ça coule, ça colle, ça a une couleur rigolote, ça a une texture bizarre, qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Blanc, jaune léger : “normales” sauf si elles changent de texture, ont des grumeaux, ressemblent à du lait caillé et/ou s’accompagnent de démangeaisons : dans ce cas, il peut s’agir d’une mycose ou d’une vaginose bactérienne

Jaune foncé, vert, gris, arc-en-ciel : grumeleuse ou mousseuse, démangeaison ou inflammations, à moins que tu travailles sur une oeuvre d’art moderne dans ta culotte, il faut consulter.

Brun à marron : c’est aussi parfois un morceau de la paroi utérine qui se fait la malle, oups. Mais rien de grave, rassurez-vous.

Illustration de émancipées


T’as les boules, t’as les glandes !

Liés aux hormones du corps telles que l’œstrogène, la progestérone et la testostérone (qu’on abordera dans un chapitre de Physique-Chimie), notre Saint Vagin produit différents liquides appétissants ou parfois repoussants mais qu’on ne doit pas ignorer pour comprendre ce qu’il se passe dans les bas-fonds de nos sous-vêtements.


Les glandes de Bartholin sont situées au plus bas de l’entrée de la vulve et produisent un lubrifiant externe sous l’effet de l’excitation. Et parfois, quand la vie te dit merde, ces glandes se bouchent et forment une sorte de kyste qui fait bien mal sa mère : c’est une Bartholinite et là il faut consulter fissa.

Les glandes de Skene (ou glandes para-urétrales si tu veux te la péter au repas de Noël). Elles portent le nom de l’anatomiste qui les a trouvées là, traînant de chaque côté de l’urètre (c’est le trou où on fait pipi pour ceux au fond de la classe qui n’ont rien écouté, n’est-ce pas Enzo ?) et c’est elles qui permettent en partie, avec la vessie, d’arroser le visage de ton partenaire quand tu sens que “ça vient” (oui, c’est un peu du pipi aussi).


Ce bon gros Glaire Cervicale

A ne pas confondre avec le gros mollard que Jack apprend à cracher à Rose sur le ponton du Titanic, on parle bien ici d’un autre fluide produit cette fois-ci par l’utérus lui-même, au niveau du col. Ce fluide apparaît quelques jours avant l’ovulation et il change de couleur et de texture comme un Pokémon. Selon la période il est d’abord crémeux et pâteux jusqu’à très visqueux et transparent comme des blancs d’œuf (à ne pas monter en neige, ceux-là).

Et à quoi il sert ? Je vais te le dire, Capucine. Il sert de maman attentionnée pour les spermatozoïdes qui se sont perdus et attendent une potentielle ovulation en facilitant leur transit. Elle les nourrit, les loge, leur repasse leurs chemises sans broncher. Comme quoi, ça vient pas de nulle part.

Plus secondairement, il sert aussi d’auto-nettoyant pour ta jolie nenette, comme ça, ça t’évite d’acheter de la Javel (ne fais pas ça, Capucine).

schéma de Émancipées pour que tu compares ton glaire tout au long de l’année

L’entretien

Ça sent pas la rose mais on préfère ça

Maintenant que vous savez comment écouter votre vagin et que vous comprenez son fonctionnement habituel qui lui est propre, il faut apprendre à l’entretenir et ça commence par la salle de bain.

Parlons maintenant nettoyage, astiquage, lustrage. Notre chère et tendre société de consommation a développé une quantité mirobolante de produits promettant fraîcheur et nature en étant de moins en moins naturels. Ces produits ont la chance d’être non seulement mauvais pour l’équilibre de votre nenette mais contribuent également au mythe selon lequel elle doit sentir l’hibiscus à la cannelle. Deux pour le prix d’un !

Comme Quentin a bien appris les schémas plus haut dans l’article, il sait que le vagin de Clémentine il se divise en deux sections : une externe et une interne. L’externe comportant les lèvres, le clitoris, l’entrée de l’urètre (oui c’est toujours le trou pour faire pipi Enzo…), l’entrée du vagin et le pubis.

C’est cette partie que vous avez le droit de laver avec du savon doux, sans parfum et au pH neutre et ce sans gant de toilette qui pourrait contenir des germes (berk, berk). On oublie également les tampons / serviettes parfumés et les déodorants (si ça pue et ça suinte c’est qu’il faut plutôt consulter que de faire l’autruche, Miranda). Tous ces produits perturbent le pH de ton Saint Vagin et ses potes les bactéries qui le gardent en bonne santé.

illustration de Vero Romero

Grâce à la magie de mère Nature, la partie interne de votre nenette c’est une femme indépendante et elle se nettoie toute seule comme une grande à grands coups de mucus qui ne laisse rien passer : ni le sang, ni le sperme, ni la tapenade que tu avais sur les doigts quand tu t’es touché hier soir.

La culotte 100% coton deviendra votre nouvelle meilleure amie. Idéale pour garder ta vulve aérée (Geox, la culotte qui respire) tout en absorbant la transpiration et lhumidité. Il a été prouvé que les culottes avec des fibres synthétiques augmentent la température et retiennent la chaleur, favorisant la croissance de champignons et de bactéries indésirables.


L’hymen

Retour aux basiques pour ceux qui ont VRAIMENT loupé les cours d’éducation sexuelle à l’école. L’hymen est une membrane qui ferme partiellement la vulve de ton beau vagin.

Partiellement fermé” puisque les menstruations doivent bien passer par quelque part mais il existe quelques cas où l’hymen se prend pour un vigile revêche et ne laisse rien passer du tout. Dans ce cas là, une petite opération chirurgicale est nécessaire pour le perforer. 

Il y a autant de formes d’hymens que de films nuls avec Nicolas Cage (beaucoup, donc). Certains sont clos, d’autres dits annulaires, bifenêtrés, criblés et autant d’adjectifs toujours plus rigolos les uns que les autres. 

une pluie d’hymens par NaturalCycles

L’hymen n’a aucune utilité physiologique, autrement dit : il ne sert à RIEN. Il s’étire généralement lors du premier rapport sexuel et est occasionnellement accompagné de saignements légers. En revanche, ces deux faits ne sont pas systématiques. Certaines femmes naissent sans hymen ou leur hymen se sera étiré avant pour d’autres raisons telles que : les tampons, les doigts, des activités sportives, des objets contondants…

illustration par Julie Jardel

Conclusion

Je vous vois déjà ranger vos affaires et faire vos sacs alors que ça n’a pas encore sonné la fin du cours donc je vais faire vite. Le mot d’ordre de ce cours : chaque saint Vagin est unique et il faut apprendre à l’écouter pour comprendre quand quelque chose ne va pas. Maintenant, va t’amuser toute seule ou avec des copains / copines.

Devoir à faire à la maison : prendre un miroir et faire connaissance avec le visage unique de ta nenette ! 

Malou Wolfgang

illustration de @ClubClitoris